Je vous recommande donc Monsieur Hébert

Suite à un harcèlement moral j’ai passé quasiment 2 années enfermé chez moi à ne vouloir voir personne. Une des seules personne que je voyais à l’époque était mon psychologue une fois par semaine. J’ai vu mon psychologue pendant 2 ans sans voir de résultats probants. J’ai détesté cette psychothérapie qui n’a servi qu’à me faire revivre sans cesse ce que j’avais vécu alors que je souhaitais l’oublier. Puis en faisant des recherches sur Internet j’ai entendu parler de Monsieur Hébert et de ses compétences en hypnothérapie. J’ai alors décidé d’essayer sans grande conviction. Et sincèrement je ne le regrette pas. Habitué que j’étais à répéter encore et encore mon harcèlement à mon psy j’ai commencé à exposer les faits à Mr Hébert, il m’a stoppé net en me disant qu’il n’avait pas besoin de connaître les circonstances de mon mal-être mais juste savoir ce que je voulais changer chez moi. Je lui ai alors dit que je voulais être capable de retrouver une vie sociale sans être constamment angoissé. Nous avons travaillé là dessus et au bout de la 3 ème séance j’ai commencé à avoir à nouveau envie de sortir (chose que je ne faisais plus depuis 2 ans). Mon problème a été complètement réglé en à peine 6 séances alors qu’après une cinquantaine de séances chez le psy je ne voyais aucun résultat. Je recommande vraiment l’hypnothérapie à ceux qui veulent se soigner RAPIDEMENT et sans avoir à raconter encore et encore les choses négatives qui les ont fait souffrir (pour moi devoir reparler sans cesse de ce qui m’était arrivé avec mon psy c’était comme revivre mon traumatisme à nouveau à chaque séance). Je vous recommande donc Monsieur Hébert que j’ai trouvé très compétent, très percutant et qui a su me redonner le sourire et le goût de vivre; sans compter qu’il a un humour décalé qui m’a fait beaucoup rire.

Cet article a 1 commentaire

  1. Frédéric Hebert

    Merci de ce retour… Nicolas !
    Il est vrai que les thérapies orientées « Solutions » et l’hypno-magnétisme font l’économie de l’histoire, ce qui a semblé vous convenir, mais la clef reste la capacité de chacun à rentrer dans le cœur de l’émotion pour la transformer en ressource.. alors good job … Nicolas !

Les commentaires sont fermés.