Frédéric Hébert - Psychothérapie à Caen

La Psychothérapie commence ...

Axone thérapie

La psychothérapie commence...

… par une prise de conscience que..

  • … quelque chose doit changer…
  • … ce « quelque chose », c’est moi…
  • … et que c’est maintenant !

… et par un changement de posture pour se recentrer…

pour ne plus se laisser acculer (ou se piéger nous-même, par automatisme) dans les angles, où nos rôles/statuts rigidifiés et étriqués, vont pervertir les interactions avec notre environnement.

pour être davantage à l’écoute de nos ressentis/réactions/émotions  plutôt que dans l’analyse critique de la situation-problème, car cela nous donne un accès immédiat à notre degré d’adaptation au contexte et aux besoins spontanés qui en découlent, par delà tout jugement ou toute norme. Notre cerveau expérientiel a souvent déjà traité l’information avant même que notre cerveau logique en comprenne quelque chose.

 » Cause toujours… Tu m’en diras tant ! »

Revisiter sa posture

« Je ne suis pas fou, je n’ai pas besoin d’un psychologue »

« Causer, ça ne sert à rien… faut laisser faire le temps … et être fort « 

« Mon médecin m’a expliqué que… C’est familial ! Un psy n’y pourra rien ! »

« M’en suis toujours sorti(e) seul(e)… »

Revisiter sa posture, c’est accorder son intention et constater qu’ainsi, toute notre communication change, toute notre réalité se transforme. Nous changeons ce et ceux qui nous entourent lorsque nous changeons nous-mêmes. Notre intention détermine notre communication… et il est plus aisé de clarifier notre intention que de contrôler notre communication… dont la majeure partie nous échappe, car bien au-delà des mots, des gestes et de notre champs de conscience (..pour ne citer que la communication avec micro-gestuel, micro-expressions, phéromones, coloration émotionnelle et vibrations énergétiques, etc.) . Nous communiquons avec ce que nous sommes dans l’instant.

Comment changer... dans les faits ?

La créativité… processus spontané ?

« Je n’y peux rien… tu crois que je le fais exprès ?! »

« J’essaie … mais je n’y arrive pas… « 

 » Je ne peux pas me changer… »

  • 98% des pensées d’aujourd’hui seront identiques à celles de la veille.
  • Parmi mes pensées, 10% de questions que mon cerveau n’aura de cesse d’y trouver réponses. Combien en choisit-on?

La thérapie est un bon moyen de rompre avec le dictact du « tout vouloir comprendre » pour passer la main au cerveau qui agit et ainsi construire un changement désiré. Ce changement n’est souvent pas encore advenu par défaut de vision claire ou de décisions face à l’incertitude, par manque d’autorisations ou parce que nous croyons pouvoir lire l’avenir alors que nous ne savons qu’ajuster le présent.

Prendre rendez vous ...

Apprenez à gérer votre trajectoire !

Pensées, Visualisation, Comportements…

Pensez autrement… c’est alimenter votre esprit avec des représentations utiles qui vous conduiront davantage vers vos buts plutôt que dans une reproduction et une explication de la situation-problème. 

Comprendre l’architecture de notre cerveau, c’est appréhender les processus conscients et inconscients, mettre à contribution les 4 cerveaux (Imaginatif/créatif, analytique/logique, sensoriel et émotionnel) pour construire à l’intérieur de notre esprit une réalité choisie dont l’empreinte et l’impact positif sera plus intéressant que la « réalité » externe subie (toujours parcellaire et déformée par nos filtres et croyances, correspondant à notre carte du monde).

Construire un changement,
 « c’est parler à tous les étages »
de notre cerveau !

Alors comment fonctionnons-nous ?

Personnalité, cerveau, émotions

La personnalité est une structure dynamique d’interactions, un état d’équilibre loin de l’équilibre, relativement stable dans un contexte stable, mais capable de changements majeurs si l’on introduit des perturbations (dans ce cas, choisies) dans l’environnement. Le moindre changement peut ainsi produire un effet boule de neige. L’art de la thérapie consiste à respecter l’écologie du système lors de telle modification, en visant l’évolution positive, tant sur le plan subjectif que sur une meilleure adaptation objective.

La sensorialité et l’émotion restent des leviers essentiels pour le changement positif. Là où la raison raisonne en vain en circuit fermé, produisant de plus en plus d’explications et de compréhension sur des conduites invariablement répétitives, il convient de trouver d’autres résonnances somato-sensorielles qui contournent les freins conscients.

Le travail de reprogrammation neuronale profonde (DNR) basé sur les ancrages (ancre de recherche, accumulations d’ancres de ressources, désactivation d’ancrages négatifs), et la reprogrammation oculaire (géolocalisation des représentation mentales et encodage par stimulation bilatérale des hémisphères cérébraux), couplés à une approche énergétique, offre une solution thérapeutique intégrant les résultats récents des neurosciences.

Depuis,  au sein d’une méthodologie intégrative qui bénéficie du recul de 2 décennies (ou plus) d’observations cliniques (et des apports des neurosciences sur les 15 dernières années validant les changements structurels grâce à l’imagerie cérébrale), les transformations et révolutions des conduites psycho-émotionnelles sont possibles, rapides et stables.

Changer vos pensée va changer votre destin

Pensées –» Emotions –» Sentiments/Réactions –» Comportements/Postures –» Humeur/Tempérament–» Habitudes  –» Personnalité  –» Destin

Sur les approches thérapeutiques…

Psychothérapies, hypnose, Thérapies brèves, psychanalyse, approches psychodynamiques, thérapies psycho-énergétiques, etc.

Plus de 400 approches et méthodes thérapeutiques recensées….
  • La psychanalyse et les psychothérapies psychodynamiques
  • Les thérapies brèves (Hypnose, PNL, thérapies cognitivo-comportementales, etc.)
  • Les thérapies de l’action et le coaching
  • Les psychothérapies systémiques et familiales
  • Les psychothérapies humanistes
  • La Gestalt-thérapie
  • La psychothérapie selon l’approche centrée sur la personne de Rogers (ACP)
  • L’analyse transactionnelle
  • Les psychothérapies à médiation corporelle et l’approche psycho-énergétique
  • Les psychothérapies de soutien
  • Art-thérapie
  • etc.

Pour faire court et simple :

Le succès d’une thérapie, selon une étude longitudinale canadienne*, quelle qu’elle soit, repose sur trois facteurs d’importance décroissante :

  • à 40% sur votre confiance à surmonter votre difficulté ou atteindre votre objectif,
  • à 30% sur la qualité de notre relation
  • et seulement à 15% sur les approches, outils ou méthodes utilisés.

Cela devrait calmer sérieusement les guerres de chapelles pour recentrer l’attention sur le client et son accompagnement !

« Sous le match nul entre les approches en psychothérapie : les facteurs communs »

Yves GROS-LOUIS

(article publié dans Psychologie Québec, septembre 2003) ;

http://www.psycho-solutions.qc.ca/06doc_articles_01fc.html, consulté le 10 janvier 2014″

Thérapie ou co-thérapies ?

A titre personnel, pour y recourir et pour le conseiller régulièrement en cabinet, je suis particulièrement favorable à la co-thérapie. Rien ne contre-indique, a priori, la poursuite simultanée de suivis thérapeutiques chez différents professionnels mixant différentes approches.

Prendre rendez vous ...