Axone Thérapie Cabinet de Psychologue à Caen

Frédéric Hebert Psychothérapie à Caen

La Psychothérapie commence ...

Axone thérapie

… par une prise de conscience que..

  • … quelque chose doit changer…
  • … ce « quelque chose », c’est moi…
  • … et que c’est maintenant !

… et par un changement de posture pour se recentrer…

  • pour ne plus se laisser acculer (ou se piéger nous-même, par automatisme) dans les angles, où nos rôles/statuts rigidifiés et étriqués, vont pervertir les interactions avec notre environnement.
  • pour ne plus se laisser acculer (ou se piéger nous-même, par automatisme) dans les angles, où nos rôles/statuts rigidifiés et étriqués, vont pervertir les interactions avec notre environnement.

 » Cause toujours… Tu m’en diras tant ! »

Revisiter sa posture

Revisiter sa posture, c’est accorder son intention et constater qu’ainsi, toute notre communication change, toute notre réalité se transforme. Nous changeons ce et ceux qui nous entourent lorsque nous changeons nous-mêmes. Notre intention détermine notre communication… et il est plus aisé de clarifier notre intention que de contrôler notre communication… dont la majeure partie nous échappe, car bien au-delà des mots, des gestes et de notre champs de conscience (..pour ne citer que la communication avec micro-gestuel, micro-expressions, phéromones, coloration émotionnelle et vibrations énergétiques, etc.) . Nous communiquons avec ce que nous sommes dans l’instant.

Alors comment fonctionnons-nous ?

Personnalité, Cerveau, Emotions…

« Je n’y peux rien… tu crois que je le fais exprès ?! »

« J’essaie … mais je n’y arrive pas… « 

 » Je ne peux pas me changer… »

Dans les faits :

La personnalité est une structure dynamique d’interactions, un état d’équilibre loin de l’équilibre, relativement stable dans un contexte stable, mais capable de changements majeurs si l’on introduit des perturbations (dans ce cas, choisies) dans l’environnement. Le moindre changement peut ainsi produire un effet boule de neige. L’art de la thérapie consiste à respecter l’écologie du système lors de telle modification, en visant l’évolution positive, tant sur le plan subjectif que sur une meilleure adaptation objective.

La sensorialité et l’émotion restent des leviers essentiels pour le changement positif. Là où la raison raisonne en vain en circuit fermé, produisant de plus en plus d’explications et de compréhension sur des conduites invariablement répétitives, il convient de trouver d’autres résonnances somato-sensorielles qui contournent les freins conscients.

Le travail de reprogrammation neuronale profonde (DNR) basé sur les ancrages (ancre de recherche, accumulations d’ancres de ressources, désactivation d’ancrages négatifs), et la reprogrammation oculaire (géolocalisation des représentation mentales et encodage par stimulation bilatérale des hémisphères cérébraux), couplés à une approche énergétique, offre une solution thérapeutique intégrant les résultats récents des neurosciences.

Depuis,  au sein d’une méthodologie intégrative qui bénéficie du recul de 2 décennies (ou plus) d’observations cliniques (et des apports des neurosciences sur les 15 dernières années validant les changements structurels grâce à l’imagerie cérébrale), les transformations et révolutions des conduites psycho-émotionnelles sont possibles, rapides et stables.

Notre cerveau en quelques chiffres :

En simultané

On parle de 4 à 7 pensées conscientes contre 10 à 15 milles inconscientes.

11 millions d’unités d’informations perçues simultanément (nos sentiments et ceux de notre entourage, l’heure actuelle, les odeurs et bruits ambiants, positions des objects, leurs orientations, couleurs, textures, notre position dans l’espace).

15 milliards de neurones peuvent se connecter simultanément dans notre cortex cérébral en quelques millisecondes.

A l'échelle de la seconde …

200 000 informations inconsciemment traitées chaque seconde contre 40 consciemment analysées. Pour les cybernéticiens, nous parlerons de 400 milliards de bits d’infos afférentes subconscientes  traitées automatiquement à chaque seconde, que notre système réticulé activateur ascendant (ou SAR : Système d’activation réticulaire) trie (selon des critères de survie, d’incongruité ou nouveauté, et selon la charge émotive liée à certains stimuli – et que l’on peut donc programmer par un travail de visualisation), pour ne laisser porter à notre attention que  2000 bits d’information consciente.

Le SAR filtre les entrées sensorielles et somesthésiques. La bonne nouvelle est qu’il se programme. La fameuse Loi d’Attraction trouve une explication possible dans les neurosciences.

A l'échelle de la journée ...

95% de nos  comportements quotidiens sont automatiques, notre volonté tient les rênes environ 5% du temps. Alors si elle contribue, tout miser dessus est un pari risqué. Les techniques d’intervention thérapeutique permettent d’adapter nos conduites automatiques pour la mise en place de changements sans effort (mais avec de l’engagement, des décisions, de l’action).

Plus de 60 000 pensées par jour dont 10% sous forme de questions !

Erreur !

98% des pensées d’aujourd’hui seront identiques à celles de la veille. Combien en choisit-on ?

Quelques chiffres complémentaires sur les neurones (CERI, 2007) :

Sens de l’information

  • environ 90 milliards de neurones dans le cerveau humain (on irait plutôt vers 87 milliards avec les calculs selon de nouveaux modèles mathématiques plus récents).
  • de 1 à plus de 100 000 synapses par neurone
  • en moyenne 7 000 dendrites par neurone
  • 1 axone par neurone
  • entre 1 000 et 10 000 connexions entre neurones
  • Le spike est l’impulsion de courant électrique se propageant dans l’axone d’un neurone. Helmholtz la mesura à environ 100 m/s (1/3 de la vitesse du son dans l’air). Des spikes sont néanmoins émis au repos pour garder les neurones en alerte. Le rythme est lent et irrégulier (1 à 5 Hz) et les travaux récents nous montrent que, loin d’être « en dormance » et simplement réactif aux stimuli entrants, le cerveau , avec cette activité intrinsèque, est en mode prédictif , construisant des hypothèses sur ce qui va suivre. (Cf Demis Hassabis, vice-président chez Google DeepMindlors d’un forum intitulé « Is the Brain a Predictive Machine ? » avec la participation de l’influent neuroscientifique Karl Friston en janvier 2015).
  • Lorsque le neurone est excité par de nombreux signaux arrivant par ses dendrites, le rythme s’accélère et passe à 50-100 Hz et peut même atteindre brièvement 500 Hz (voire 1000hz).
  • Pour le cerveau entier, cent millions de milliards de signaux par seconde

et déjà tout petit :

  • près de 250 000 neurones formés toutes les minutes pendant les 4
    premiers mois de gestation
  • Entre 20 et 30 % des connexions sont faites à la naissance

Un cerveau dans tous les sens

5 Sens …? Vraiment … ?

5 … 9 … sens ou plus chez l’être humain ?

  • Nos classiques 5 sens orientés vers le décryptage de l’environnement extérieur : vue, audition, toucher, goût, odorat,…
  • mais aussi 4 autres sens orientés vers une attention centripète :
    La « thermoception », la « nociception » ou perception de la douleur, l’« équilibrioception » ou sens de l’équilibre, la « proprioception » ou sens kinesthésique (perception musculo-tendineuse et viscérale)…
  • La somesthésie quant à elle, désigne de façon plus globale, un ensemble de différentes sensations (pression, chaleur, douleur…) qui proviennent de plusieurs régions du corps (peau, tendons, articulations, viscères…). Ces sensations sont élaborées à partir des informations fournies par de nombreux récepteurs sensitifs du système somatosensoriel, situés dans les tissus de l’organisme (mécanorécepteurs du derme et des viscères, fuseaux neuromusculaires des muscles, fuseaux neurotendineux des tendons, plexus de la racine des poils…).

Visualiser n’est pas nécessairement voir mais…

50% de notre cerveau est impliqué dans le traitement relatif à l’information visuelle, et pourtant notre vision est de bonne qualité que sur 1 dégré parmi les 180° de notre champ visuel. En revanche, les sens prioritaires sont ceux de l’équilibre et du toucher en cas de stimulations simultanées.

5 Sens …? Vraiment … ?

Quelques autres sens, plus « exotiques » mais bien étudiés désormais dont :

La perception des champs magnétiques et auras sous différentes modalités (magnétophosphènes, etc.),

Tout le monde est sensible, mais de façon variable, au magnétisme. Cette petite vidéo vous montre une illustration d’hypno-magnétisme avec la complicité de ma consoeur, Valérie François de Ver/Mer. Merci Valérie de t’être prêtée à cet exercice à visée didactique. Vous nous excuserez pour la qualité du son.

Ou encore ...

Les perceptions extra-sensorielles  et phénomènes de décorporation(s’affranchissant ainsi du temps ou de l’espace) à l’étude par de nombreux neuroscientifiques internationaux reconnus dont ceux de Genève avec la Fondation ISSNOE.

Information !

Nous n’élargirons pas ici , car sortantes du cadre thérapeutique, les théories séduisantes où sciences et spiritualité se réconcilient. Entre la théorie de l’information intégrée (TII), le taux vibratoire (PHI), et l’approche quantique, retenons simplement que nos modèles de l’accompagnement sont constamment et joyeusement bousculés, de plus en plus vite, et par des disciplines qui débordent largement des paradigmes de la psychologie (théories thermodynamiques, économiques, modèles mathématiques, approches neuroscientifiques, etc). Sans « théosopher » de façon caricaturale, il appartient aux professionnels de l’accompagnement de rester ouverts, curieux et créatifs.

Prendre rendez vous ...

Apprenez à gérer votre trajectoire !

Pensées, Visualisation, Comportements…

Pensez autrement… c’est alimenter votre esprit avec des représentations utiles qui vous conduiront davantage vers vos buts plutôt que dans une reproduction et une explication de la situation-problème. 

Comprendre l’architecture de notre cerveau, c’est appréhender les processus conscients et inconscients, mettre à contribution les 4 cerveaux (Imaginatif/créatif, analytique/logique, sensoriel et émotionnel) pour construire à l’intérieur de notre esprit une réalité choisie dont l’empreinte et l’impact positif sera plus intéressant que la « réalité » externe subie (toujours parcellaire et déformée par nos filtres et croyances, correspondant à notre carte du monde).

Construire un changement, « c’est parler à tous les étages » de notre cerveau !

Pensées –» Emotions/sentiments –» Réactions –» Comportements –» Attitudes –» habitudes –»

Pour atteindre, qui sait, votre Destin ?

Sur les approches thérapeutiques…

Psychothérapies, hypnose, Thérapies brèves, psychanalyse, approches psychodynamiques, thérapies psycho-énergétiques, etc.

  • La psychanalyse et les psychothérapies psychodynamiques
  • Les thérapies brèves (Hypnose, PNL, thérapies cognitivo-comportementales, etc.)
  • Les thérapies de l’action et le coaching
  • Les psychothérapies systémiques et familiales
  • Les psychothérapies humanistes
  • La Gestalt-thérapie
  • La psychothérapie selon l’approche centrée sur la personne de Rogers (ACP)
  • L’analyse transactionnelle
  • Les psychothérapies à médiation corporelle et l’approche psycho-énergétique
  • Les psychothérapies de soutien
  • Art-thérapie
  • etc.

Pour faire court et simple :

Le succès d’une thérapie, selon une étude longitudinale canadienne*, quelle qu’elle soit, repose sur trois facteurs d’importance décroissante :

  • à 40% sur votre confiance à surmonter votre difficulté ou atteindre votre objectif,
  • à 30% sur la qualité de notre relation
  • et seulement à 15% sur les approches, outils ou méthodes utilisés.

Cela devrait calmer sérieusement les guerres de chapelles pour recentrer l’attention sur le client et son accompagnement !

« Sous le match nul entre les approches en psychothérapie : les facteurs communs »

Yves GROS-LOUIS

(article publié dans Psychologie Québec, septembre 2003) ;

http://www.psycho-solutions.qc.ca/06doc_articles_01fc.html, consulté le 10 janvier 2014″

Information !

A titre personnel, pour y recourir et pour le conseiller régulièrement en cabinet, je suis particulièrement favorable à la co-thérapie. Rien ne contre-indique, a priori, la poursuite simultanée de suivis thérapeutiques chez différents professionnels mixant différentes approches.

Au rythme de notre cerveau…

Nous mesurons, en cycles par seconde, le rythme des échanges permanents d’informations entre nos 87 milliards de neurones,  grâce aux ondes cérébrales tracées par l’électro-encéphalogramme . L’unité de fréquence est l’Hz. Ainsi, ce rythme varie selon notre activité, en fonction de notre état de veille, d’éveil ou de sommeil.

D’ordinaire, dans nos activités d’éveil, un de nos hémisphères (le gauche pour 84% de la population) est dominant, privilégiant le traitement séquentiel, le travail analytique, la mesure, la synthèse, au détriment de la perception syncrétique,  intuitive, créatrice et globale de l’hémisphère droit.

ONDES GAMMA [40 À 80 HERTZ] :
ÉTAT DE PRÉSENCE OU D’HYPERCONSCIENCE

onde gamma-hypnose caen

Leur production témoigne d’une  intense activité neuronale et mentale. Elles apparaissent pendant les phases de création, lors de la résolution de problèmes, ou encore lors d’une attention soutenue ou d’une intense concentration.

Lorsque l’on arrive à des états d’hyperconscience, on peut assister à des états comme : la transe de créativité, la médiumnité (dont expériences multidimensionnelles), la guérison spirituelle, la sérénité, l’extase, la phase d’apprentissage intense…

  • Caractérisé par :
    • Conscience     – Activité mentale intense
    • Cohérence      – Apprentissage / Création
    • Équilibre        – Sérénité
    • EHC                 – Hyperconscience (voir Onde delta)

ONDES BÊTA [12 À 39 HERTZ] :
ÉTAT DE VIGILANCE OU CONSCIENCE

onde beta-hypnose caen

Elles caractérisent le rythme cérébral des activités courantes en phase d’éveil, lorsque nous sommes dans l’action, que nous réfléchissons, ou apprenons.

C’est l’état de vigilance ordinaire de connexion à la réalité consensuelle, absorbé dans notre vie mentale, dans notre concentration, avec prédominance de l’ego, mais aussi relié à notre vie émotionnelle…

Pendant le sommeil léger, des pics d’activité dans cette gamme de fréquences peuvent se produire. Ces fréquences Beta apparaissent aussi sous forme de pics, pendant les courtes périodes de sommeil avec rêve (sommeil paradoxal, générateur de rêves et de mouvements oculaires), là où notre esprit ne distingue plus le réel du rêve.

  • Caractérisé par : Concentration, état de veille actif, affirmations et intentions spirituelles
    • Conscience instinctive    – Défense / Nutrition / Reproduction
    • Conscience collective      – Notion de groupe / Association d’idées
    • Conscience de soi             –  Ego / Mental / Libre-arbitre

ONDES ALPHA [7 À 12 HERTZ] :
ÉTAT DE DÉTACHEMENT   

onde alpha - hypnose caen

caractéristiques de la relaxation légère et de l’éveil calme. Relaxé ou assoupi, notre cerveau demeure très sensible aux stimuli extérieurs. Fermer les  yeux et prendre quelques longues inspirations tranquilles suffisent pour que l’encéphalogramme montre un ralentissement de nos ondes cérébrales.
Ce stade proche de la relaxation est un stade de transition entre l’éveil et le sommeil.

C’est aussi l’état recherché pour l’hypnose.

Il correspond aussi, en effet à la Subconscience : conscience apaisée, relaxation, hypnose légère, images hypnagogique, rêverie, méditation (certaines formes), réveil après le sommeil, écoute musicale, actions automatiques, détachement et lâcher-prise, apprentissage accéléré, expériences psi (parapsychologiques)…

A ce rythme, les deux hémisphères du cerveau communiquent dans une bonne harmonie. C’est l’état de l’hypnose légère avec l’apparition de phénomènes de synesthésie.

Par rapport au sommeil, c’est la phase d’endormissement.

  • Caractérisé par : Rêve éveillé, méditation, hypnose, visualisation
    • Pilotage automatique    – Détachement de l’esprit
    • État Hypnotique             – La conscience au repos
    • État méditatif                  – Le lâcher-prise

ONDES THÊTA [4 À 7 HERTZ] :
ÉTAT D’OUVERTURE À SOI OU DE SURCONSCIENCE

onde theta - hypnose caen

Correspond encore à la phase du sommeil léger. Plus ce rythme faiblit, plus le sujet devient profondément endormi. Cet état accompagne aussi la relaxation profonde, en plein éveil, atteinte notamment par les personnes expérimentés en méditation.

Ces fréquences jusqu’à 7 Hz sont aussi communes chez les enfants (>6 ans).

C’est aussi la fréquence de l’Hypnose profonde, certains états de somnolence, ainsi que lors de la mémorisation d’information.

Dans une phase de Surconscience, il y a synchronisation des 2 hémisphères cérébraux : méditation (certaines formes), transes et transe chamanique, expériences hors-du-corps, mémorisation d’informations…

  • Caractérisé par : Visualisation lucide, début de la phase , état de transe, hypnose et méditation profondes, état hypnagogique associé d’imagerie similaire au rêve.
    • Méditation    – Éveil / Brèves illuminations
    • Transe           – Élévation de la conscience, élargissement, expansion
    • E.H.C.             – Expérience Hors du Corps

ONDES DELTA [1 À 4 HERTZ] :
ÉTAT DE CONTACT AVEC NOTRE UNITÉ SOMATO-PSYCHIQUE

onde delta-hypnose caen

C’est le rythme de l’inconscient, et du sommeil profond, sans rêves. Les états d’hyperconscience apparaissent aussi à ce niveau. C’est aussi une phase essentielle pour notre corps qui passe en mode « maintenance » (divisions cellulaires, production d’hormone de croissance d’où l’importance du sommeil chez l’enfant).

A l’éveil, ces fréquences sont normales chez le très jeune enfant ; en revanche, de telles fréquences peuvent caractériser des lésions cérébrales chez l’adulte (coma).

C’est aussi l’état des rêves, voyage astral, rêves lucides, somnambulisme, coma, NDE (expérience de mort imminente), états d’hyperconscience, contacts avec d’autres dimensions, auto-guérison… Expérience que l’on retrouve dans les phases d’activités intenses (Voir Ondes Gamma plus haut)

  • Caractérisé par : Guérison, conversion de rêve et réveil onirique, sommeil profond.
    • Rêve lucide                   – La conscience dans l’inconscient
    • Somnambulisme         – L’inconscient dans la conscience
    • Sommeil profond        – Nettoyage / Régénération
    • Coma                              – Le monde inconscient
    • E.M.I.                              – Expérience de Mort Imminente
    • E.C.E                               – Expérience extraordinaire de conscience
    • EHC                                – État d’hyperconscience

 

Prendre rendez vous ...

Fermer le menu